Porter du blanc pour méditer : une connerie ?

par | octobre 2022 | 2 commentaires

Après plusieurs dizaines d’années dans le milieu du développement personnel, en tant que cliente et professionnelle, je peux te dire que des conneries, j’en ai entendues !

Celle dont je vais te parler dans cet article, c’est l’idée que pour faire certaines choses, pour certaines pratiques ou certains rituels, il faut porter certaines couleurs —et en particulier, du blanc.

L’habit fait le moine

Dans des cours de méditation ou des formations en thérapie énergétique, on te demande, explicitement ou implicitement, de porter quelque chose de particulier… du blanc, souvent —ou des couleurs claires.

Pourquoi ? Parce qu’on considère que certaines fringues, certains bijoux ou accessoires, certaines couleurs ont un fort pouvoir symbolique donc il faut les porter dans certaines circonstances. Des fois, ça dépend de qui tu es —un accessoire va t’être conseillé personnellement— mais des fois pas : par exemple, on te dit de t’habiller en blanc pour méditer, pour une cérémonie chamanique ou un rituel “sacré”.

Porter du blanc pour méditer ou faire certaines pratiques, alors que cette couleur ne te va pas, ça s'appelle jouer un rôle. La Méta t'aide à découvrir ce qui te va pour ne plus te déguiser mais t'habiller en fonction de toi.
Pour faire certaines pratiques, certains rituels ou pour méditer, on te recommandera parfois de porter du blanc —ou d’autres choses bien spécifiques.

Une injonction mentale

Quelle est la réalité derrière ça ? Il n’y en a pas. La couleur que tu portes pour une pratique est une injonction purement mentale. Ne pas être en blanc pour méditer ou pour faire une pratique ne va pas t’empêcher d’avoir les résultats que tu espères.

J’ai même envie de dire que si tes résultats reposent sur le fait d’avoir bien respecté le code couleur, tu peux te poser des questions sur ta pratique ! 

Je vais t’expliquer point par point pourquoi je dis tout ça.

Pourquoi porter du blanc ? 

Tu as peut-être vu des gourous ou des enseignants spirituels méditer en blanc, inviter les gens à s’habiller en blanc. J’ai entendu dans certaines formations en soins énergétiques ou spirituels que c’était mieux de s’habiller en clair ou en blanc pour faire des soins.

Pour moi, quand on te dit comment tu dois être habillé·e, c’est soit une soirée déguisée soit une secte. Je te laisse réfléchir à cette phrase.

Pourquoi le blanc, donc ? Bonne question ! Quand je parle de ce sujet, on m’amène souvent plusieurs arguments pour justifier ce choix de conseiller une couleur pour tout le monde : c’est une couleur qui symbolise la pureté, neutre qui apaise, qui crée une forme d’harmonie pour le groupe et permet d’éviter la volonté de certains de se mettre en avant. On me dit aussi que c’est une couleur privilégiée depuis longtemps et dans de nombreuses traditions.

Voici ce que je pense de tout ça.

6 mauvaises raisons de porter du blanc

1. Le blanc, symbole de pureté

Le blanc symbolise la pureté, la virginité. C’est la page blanche, le vide d’où tout peut émerger, le commencement. C’est une réalité.

Et donc, à partir de là, on s’est dit “tiens, si on portait du blanc on pourrait peut-être devenir comme ça nous-même ou récupérer son énergie ?!”

Un peu comme la croyance que si on mange un homme fort, on récupère sa force. C’est assez primaire comme raisonnement, quand on y regarde de plus près, je pense que tu en conviendras.

Et surtout, ça ne tient pas compte d’une loi simple de la nature !

Une loi naturelle incontournable

Bon, c’est vrai : chaque couleur, chaque matière, chaque forme a une énergie particulière. Elle exprime quelque chose de spécifique. Chacune est belle et puissante à sa manière. Connaître la signification des couleurs, matières et formes et surtout, reconnaître celles qui traduisent ton essence, c’est ce qu’on enseigne à Méta Wonderland.

Mais là où tous les courants, pratiques et enseignants se plantent, c’est que non, en portant chacune d’elle, tu ne peux pas récupérer son énergie.

Tu ne peux pas t’approprier l’énergie de quelque chose que tu n’es pas déjà.

Porter du blanc ne va pas rendre ta pratique, ta méditation ou tes rituels sacrés plus puissants ou plus faciles. Soit le blanc te porte parce que tu es Hiver, soit il entrave ton énergie. Découvre ton profil Méta® et habille-toi en fonction de qui tu es.
Porter du blanc ne va pas rendre ta pratique, ta méditation ou tes rituels plus puissants ou plus faciles. Cela ne va pas te rendre plus féminine/masculin, plus lumineux·se ou plus pur·e. Soit le blanc te porte parce que tu es Hiver, soit il entrave ton énergie. Point.

Ce qui ne veut pas dire que tu ne peux pas goûter à cette énergie, en profiter, mais ça c’est autre chose.

Cette loi simple de la nature dont je parle, c’est la loi selon laquelle tu ne peux qu’aller dans le sens de ce qui est. Je le répète, c’est une loi de la nature, c’est pas moi qui l’ai inventée.

Si l’énergie d’une couleur ne va pas dans le sens de ton énergie à toi, alors vos 2 énergies sont en lutte. Et au lieu de te porter, l’énergie de la couleur te met à terre.

J’ai observé cette loi sur absolument chaque personne que j’ai rencontrée dans ma vie depuis que je suis au courant de ça —ça fait 24 ans maintenant. L’énergie du vêtement te porte ou te dessert. Point.

Ne me crois pas sur parole : fais-en l’expérience pour toi, chez toi : télécharge ce guide et fais le test du Rayonnement.

Personne n’est au-dessus de la nature

Non, personne n’est au-dessus de la nature ! Pas même les stars, les top models, les gens que tu trouves “trop beaux”, les enseignants ou guides spirituels. Personne.

Que les gens suivent cette loi naturelle ou pas, ça, c’est une autre histoire.

Vouloir porter du blanc pour expérimenter la pureté ou la clarté, c’est donc à côté de la plaque —on reviendra sur ce point un peu plus tard.

2. Le blanc, une couleur neutre ?

Si on s’habille tous en blanc, ça crée une forme de neutralité, effectivement. Mais pas dans le sens auquel tu penses : ça neutralise l’individu.

Qu’est-ce que ça veut dire, neutraliser quelqu’un ? C’est le terme qu’on emploie quand une personne mal intentionnée est armée (donc avec un certain pouvoir dans la situation) et qu’on a réussi à lui retirer son pouvoir —en la bloquant, en lui prenant son arme, en l’immobilisant, etc. Voilà.

Donc si on fait un raccourci, “tout le monde en blanc” ça veut dire “neutralisez-moi ces gens, qu’on maîtrise la situation, un peu !”. Ça peut paraître exagéré mais ça l’est pas.

Neutraliser l’individu, c’est nier sa singularité, ses particularités, c’est le déconnecter de ce qu’il est fondamentalement. C’est lui demander de se débrancher de tout ce qu’il a de plus beau, précieux, fun, différent, excitant, fascinant à l’intérieur de lui.

Je ne vois pas bien l’intérêt —à part celui de vouloir prendre le contrôle sur toi.

Le blanc n'est pas une couleur neutre : elle véhicule une énergie particulière comme toutes les couleurs et à ce titre, elle impacte ton énergie. La Méta® t'aide à identifier tes couleurs pour t'habiller en fonction de ton essence.
Le blanc n’est pas une couleur neutre : elle véhicule une énergie particulière comme toutes les couleurs et à ce titre, elle impacte ton énergie —à toi de vérifier si elle la soutient ou si elle l’entrave.

3. Le blanc, une couleur apaisante ?

Le blanc est-elle une couleur apaisante ? Eh bien non ! Et tu peux le vérifier par toi-même.

Tu peux sentir si le blanc te convient ou pas : mets du blanc, ferme les yeux et détends-toi. Comment te sens-tu dans le blanc ? Détendu·e ? Apaisé·e ? Crispé·e ? Lourd·e ? Toi-même ?

Ensuite, regarde-toi dans le miroir : est-ce que le blanc te rafraîchit le teint ? Est-ce que tu es lumineux·se dedans ? Ou, comme la plupart des gens, terne et gris·e, comme si on t’avait mis un voile devant le visage ? Est-ce qu’on ne voit plus que le blanc, qui est éclatant ? Parce que c’est une réalité : le blanc ne convient pas à la majorité de la population.

Quand une couleur ne te va pas, ça se voit et ça se sent. Je te montre comment identifier les couleurs qui te vont dans ce guide.

Donc non, on ne se sent pas plus serein en portant du blanc. Les personnes qui se sentent bien en blanc sont soit des personnes Hiver et elles ne font pas du tout la majorité sur le globe a priori, soit des personnes qui n’ont pas encore appris à sentir l’énergie d’une couleur sur eux et parlent à partir de ce qu’on leur enseigne insidieusement partout, à savoir que le blanc “réhausse” le teint parce que c’est une couleur lumineuse.

Postulat qui pose problème à 2 niveaux :

  1. ça veut dire que le teint aurait besoin d’aide pour être bien (ce qui est faux, le teint n’a pas besoin de quelque chose ne plus, il a besoin qu’on retire tout ce qui ne lui correspond pas, c’est très différent comme démarche) ;
  2. ça veut dire qu’une couleur lumineuse donnerait un teint lumineux, une couleur sombre un teint sombre, etc, ce qui est faux, on en a parlé plus haut et mes nombreuses expériences et celles de mes clients (des milliers) le prouve.

4. Tout le monde en blanc pour l’harmonie

Le blanc permettrait-il de mettre tout le monde en harmonie ? Le constat que j’ai fait depuis des années —et je suis loooin d’être la seule à le faire— c’est que le blanc va à très peu de personnes.

Une personne habillée en blanc et à qui le blanc ne va pas (la majorité, donc) a de très grandes chances de ne pas être bien énergétiquement, de ne pas se sentir elle-même. Alors imagine 10 personnes comme ça. 10 personnes en blanc. Disons que sur le groupe, je suis sympa, y a en a 2 à qui le blanc va bien. En quoi on crée une harmonie en mettant tous ces gens ensemble en blanc ? Y en a 8 sur 10 qu’on a déjà en partie anesthésiés énergétiquement en leur demandant d’être en blanc. Où est l’harmonie ?

L’harmonie d’un groupe, c’est d’abord l’harmonie des individus qui composent le groupe.

5. Le blanc pour limiter les manifestations de l’ego

Le blanc serait aussi utile pour éviter les manifestions de l’ego, le fait que certaines personnes aient envie de se montrer ?

Laisse-moi te dire qu’une personne qui a envie de se montrer, blanc ou pas, elle trouvera le moyen de le faire. Dans mes stages de développement personnel, y a longtemps, je les voyais, celles qui arrivaient avec des robes à volants, des sarouels et des vêtements qui prenaient toute la place, agrémentés de bijoux “qui vont bien” pour la cérémonie qu’on s’apprêtait à faire, avec un ego qui disait “regardez-moi !”.

Pour faire une pratique particulière, le fait qu’on te dise comment t’habiller en partie pour éviter ce genre de chose, moi j’ai un problème avec ça, parce que c’est prendre les gens pour des cons.

Effectivement, en tant qu’humain on a des egos qui s’expriment souvent et partout quand on a pas appris à les mettre à la retraite —comme dans l’exemple dont je parlais juste avant.

Mais du coup, dire “habille-toi en blanc” c’est dire non seulement “t’es trop con·ne pour comprendre” et en plus, “on s’en fout de ton individualité, de qui tu es et de tes éventuelles manifestations égotiques, donc on va pas faire la différence parce qu’on a pas que ça à foutre, on va juste lui dire de fermer sa gueule pendant les 2 heures de méditation, à ton individualité —ou toute ta vie si tu nous fais l’honneur de venir vivre dans notre culte communauté”.

Ça donne envie, hein ?! Eh bien c’est en réalité de discours caché (souvent inconscient) derrière la demande de s’habiller en blanc.

Porter du blanc ne va pas rendre tes rituels sacrés plus puissants. Découvre les couleurs qui sont dans le prolongement de ton énergie pour t'habiller en fonction de qui tu es et pas d'une image erronée de toi.
Le blanc est loin d’être une couleur qui a à tout le monde, malgré ce qu’on veut bien en dire !

6. Le blanc, une valeur sûre

Le blanc est considéré comme une couleur à porter dans de nombreux rituels selon de nombreuses traditions, ce qui manifestement est une raison pour en porter. “Faisons confiance aux anciens, eux ils savent !”

Là j’ai envie de rire : au lieu de s’interroger nous-même, dans le présent, sur qui nous convient le mieux, on va laisser des personnes extérieures, mortes de surcroît pour la plupart, décider de ce qui nous va ? On peut s’arrêter deux secondes pour constater la débilité de ce procédé ?

Et c’est pas parce que des millions de personnes ont fait ça avant moi que ça va me faire changer d’avis.

C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison.

Coluche

Quelques egos ont trouvé que c’était bien, de méditer en blanc. Et tous les egos autour se sont empressés d’appliquer la consigne. Et c’est devenu un truc traditionnel qu’on ne remet plus en cause.

Chacun fait ce qu’il veut mais de mon côté, je ne vois pas l’intérêt de suivre des recommandations obscures pour ça. Et tu pourrais me trouver des textes sacrés de Jésus ou de Bouddha qui disent que le blanc est une couleur idéale pour méditer, ça ne changerait rien, parce que la réalité et l’expérience m’ont prouvé le contraire.

La Méta t'aide à reconnaître tes talents, ta personnalité profonde et à te détacher des injonctions extérieures, ainsi qu'à identifier les couleurs, matières et formes de vêtements qui te conviennent.
Pour mettre plus de toi dans ta vie, il va te falloir tourner ton regard vers l’intérieur et arrêter de suivre les préceptes établis par d’autres.

Porter le blanc vs. le vivre

Pour moi, le blanc est éventuellement ce que tu peux avoir envie de toucher de l’intérieur, d’expérimenter en toi : un espace ouvert, clair et lumineux. Mais ce n’est pas en mettant des vêtements blancs que tu vas y arriver.

Fondamentalement, ce dont tu as besoin, c’est toi qui le sais. C’est pas un gourou, un enseignant, un thérapeute ou un je-sais-pas-qui qui a fait 20 ans de développement personnel qui va te l’apprendre. Pas même Jésus.

Les fringues les plus adaptées pour toi, pour vivre, te reposer, faire tes courses, méditer, jouer avec tes enfants, travailler, aller au cinéma, rencontrer des gens, parler en public, faire une retraite dans la jungle ou te marier, c’est les fringues que toi tu sens.

Si tu veux apprendre à reconnaître ce qui te va, commence par ce guide —il est gratuit.

Quelle est ton expérience ?

Et toi, quelle est ton expérience ? Quelle est ta relation au blanc ? As-tu déjà porté des couleurs qui étaient imposées ou fortement recommandées ? Comment l’as-tu vécu ? Dis-le moi en commentaire, je serai ravie de te lire !

Flora

2 Commentaires

  1. Sol

    Le blanc, une couleur neutre ?
    Une couleur d’uniforme au lycée !

    Encore du blanc pour : la robe de mariée / à la mort / pour les nourrissons… symbole
    Tradition qui s’éteint doucement

    Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *